Springfree France Blog

Petit témoignage pour les mamans qui ont peur de monter sur un trampoline …

 

Il y a deux ans, mon mari et moi avons décidé d'acheter un trampoline pour nos deux enfants. Je précise que cet achat était destiné à nos enfants, car à aucun moment nous n'avons songé que les adultes pouvaient eux aussi sauter ! Naturellement, nous nous sommes dirigés vers la marque Springfree, car c'était la seule à promettre un maximum de sécurité.

 

Lorsque nous nous sommes rendus sur le showroom près de Deauville, le représentant de la marque nous a présenté tous les avantages de ses trampolines, avec entre autres une limite de poids élevée, contrairement aux trampolines des marques concurrentes. Ainsi, il semblait possible qu'un adulte saute et s'amuse aussi sur le trampoline. Nous avons choisi le S113 et nos enfants en ont eu la surprise au début de l'été.

 

Plusieurs fois, ma fille aînée m'a demandé : « Et toi, Maman, tu ne veux pas sauter sur le trampoline ? ». De nature plutôt sportive, j'ai eu envie de tenter ! Je n'étais pas montée sur un trampoline depuis plus de 20 ans...Les premières sensations étaient plutôt étranges, mais euphorisantes. Oui, rebondir m'a fait rire. Lorsque j'ai rebondi un peu plus haut, j'ai eu une sensation très désagréable. C'est difficile à avouer, mais bien réel : après deux accouchements et une rééducation du périnée suite à chacun d'entre eux, il m'arrivait d'avoir des fuites urinaires légères en cas de gros fous-rires, ou efforts physiques intenses...et le fait de rebondir sur le trampoline n'a pas fait exception.

 

Je suis descendue aussitôt du trampoline, gênée. Quelques jours plus tard, j'ai renouvelé l'expérience, et j'ai sauté en me concentrant pour éviter ce désagrément. Plus je sautais haut, plus l'effort était important. Je n'ai donc sauté que quelques minutes. Je me suis astreinte à sauter quelques minutes tous les deux ou trois jours. Aujourd'hui, deux ans plus tard, je ne regrette pas mes efforts.

 

D'une part, ces petites séances de trampoline (7 à 8 minutes à chaque fois) sont excellentes pour le réveil musculaire ainsi que la récupération suite aux footings ; d'autre part je n'ai absolument plus de fuites urinaires. Je n'aurais jamais pensé pouvoir régler ce petit souci autrement que par de la rééducation chez un kiné ou une sage-femme.

 

La pratique du trampoline m'a permis de remuscler mon périnée, de manière douce, sans que cela prenne trop de temps dans mes journées bien remplies.

 

En bref, voilà un effet bénéfique insoupçonné (pour ma part en tout cas) du trampoline pour toutes les femmes ayant déjà eu des enfants par voie basse !

Si au départ ce trampoline était un investissement pour amuser nos enfants, je réalise maintenant qu'il m'aura été bien utile à titre personnel !!

 

Leave a comment

You are commenting as guest.